Place publique samedi 9 avril, de 9h30 à 12 h, à L’entrepôt, Paris 14.

Une activité de Mayette Viltard

Lundi 4 avril 2016, par Ferbos // Activités

Chers amis,

Le Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté vient de découvrir la psychiatrie.

Voici donc quelques textes à propos de ces "découvertes".

- Psychiatrie, l’enfer derrière les portes - "cliquez sur le titre"

- Contrôleur général des lieux de privation de liberté - "cliquez sur le titre"

- Analyses politiques 2012 du CGLPL - "cliquez sur le titre"

- Centres de rétention administrative 2 et 3 Le Mesnil-Amelot - "cliquez sur le titre"

Et voici deux textes de Guattari que nous avons déjà largement évoqués, sans attendre le Contrôleur, et que je prends plaisir à vous envoyer à nouveau.

- Entretien avec Félix Guattari à la télévision grecque traduction de Ben Matsas 1992 - "cliquez sur le titre"

- Félix Guattari, De Leros à La Borde, Nouvelles Editions Lignes, 2012 - "cliquez sur le titre"

J’en extrais ces deux petites citations :

"Ce n’est pas en faisant un schéma directeur, un plan, un programme que l’on peut beaucoup changer les choses. Il est évident que l’on ne peut changer les choses que quand il y a des foyers d’énonciation mutationnels, qui donnent envie de changer les choses. Qui induisent l’idée du changement, la créativité collective".

« Ce qui est désolant en France et dans de nombreux autres pays, c’est de constater que les orientations officielles vont dans le sens d’une ségrégation renforcée : les malades chroniques sont placés dans des établissements les recevant pour de « longues durées », c’est-à-dire, en fait, les laissant croupir dans la solitude et l’inactivité, les « aigus » ont leurs services propres ainsi que les alcooliques, les toxicomanes, les personnes séniles, etc. […] Les attitudes ségrégatives forment un tout ; celles qu’on rencontre parmi les maladies mentales, celles qui isolent les malades mentaux du monde « normal », celle qu’on trouve à l’égard des enfants en difficulté, celles qui relèguent les personnes âgées dans des sortes de ghettos participent du même continuum où l’on retrouve le racisme, la xénophobie et le refus des différences culturelles et existentielles ».

Et pour nous rafraichir, encore deux textes déjà évoqués :

Un de JC Dumoncel extrait de "Deleuze face à face"

Présentation de R comme Rhizome - "cliquez sur le titre"

et l’ autre de Lacan, dont j’extrais aussi une petite citation

- 1973-02-04 EXCURSUS - "cliquez sur le titre"

 

Mayette Viltard